Immobilier: à Paris, les premiers signes de ralentissement du marché

Si la capitale affiche toujours les prix les plus hauts au mètre carré dans l’Hexagone, la frénésie qui a marqué un temps le marché parisien ne semble plus de mise.

Une fois de plus, Paris n’est pas la France. Après avoir affolé tous les compteurs en matière de hausse de prix et de dynamisme du marché, la capitale est en passe de s’assagir, alors que la région Île-de-France et les grandes métropoles régionales connaissent actuellement les augmentations de prix les plus conséquentes