Alliances : les actionnaires appelés à statuer sur une augmentation de capital de 300 MDH

L’opération se fera par compensation de créances détenues par le PDG du groupe Alami Lazraq. Elle sera soumise à l’approbation des actionnaires lors d’une AGE prévue le 17 juin.

Les actionnaires d’Alliances statueront le 17 juin prochain sur l’augmentation de capital de la société, une opération attendue depuis des années et qui rentre dans le plan de restructuration du groupe immobilier. La résolution fait partie de l’ordre du jour d’une Assemblée Générale Extraordinaire prévue le même jour.

Cette AGE survient suite à une autre AGE réunie le 6 mai dernier, mais qui n’a pas pu délibérer sur les projets de résolutions qui étaient soumis aux  actionnaires, le quorum requis n’ayant pas été atteint.

La prochaine AGE délibérera donc sur une augmentation de capital de 300 millions de dirhams, et ce avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires, par l’émission et la création de 3.000.000 actions ordinaires nouvelles d’une valeur nominale de 100 dirhams chacune, cotées à la Bourse de Casablanca.

Ces actions ordinaires nouvelles seront émises au prix unitaire de souscription de 100 dirhams par action, soit à leur valeur nominale.

Les nouvelles actions seront libérées intégralement par compensation avec des créances certaines, liquides et exigibles à l’encontre de la Société lors de leur souscription, ces créances étant détenues par Mohamed Alami Nafakh Lazraq, le PDG de la société.

Par ailleurs, les nouvelles actions seront des actions ordinaires de la Société, et seront dès leur création complètement assimilées aux actions anciennes, jouiront des mêmes droits et seront soumises à toutes les dispositions et statuts et aux décisions des Assemblées Générales.

Les nouveaux titres porteront jouissance au 1er janvier 2019, et ne donneront droit à aucune éventuelle répartition des bénéfices qui pourraient être réalisés au titre de l’exercice se terminant en 2018.

Dans les répartitions de bénéfices qui pourront être réalisées au titre de l’exercice se terminant au 31 décembre 2019 et au titre des exercices ultérieurs, ces actions ordinaires nouvelles permettront à leurs titulaires de recevoir le même montant net que celui qui pourra être attribué aux titulaires des actions anciennes de même valeur nominale.

LeBoursier.ma