Ciments: Rupture haussière en septembre

A fin septembre 2018, le cumul des écoulements du ciment enregistre un recul de 2,7% à 9 799 348 tonnes comparativement à la même période de l’année précédente. Sur le seul mois de septembre, les ventes augmentent de 20,1% à 1 042 685 tonnes en variation annuelle, suite vraisemblablement à la reprise des chantiers post congés de l’Aid Al Adha, intégrant une progression des écoulements au niveau de l’ensemble des régions avec les plus fortes hausses enregistrées à Marrakech – Safi (+37,5% à 157 785 tonnes), Casablanca – Settat (+22,9% à 214 800 tonnes), et Tanger – Tétouan – Al Hoceima (+20,7% à 134 412 tonnes). A l’opposé, seule la région de Béni Mellal – Khénifra affiche un repli de 6,8% à 52 270 tonnes. Au volet canaux de distribution, le « négoce » arrive toujours en première position avec 71,4%, suivi du BPE (12,2%), du PREFA (8,7%) et du BTP (7,7%). Enfin et par catégorie de produits, le CPJ 45 monopolise plus de la moitié des consommations avec une part de 55,5%, suivi par le CPJ 55 (20,2%) et le CPJ 35 (20,2%). Le reliquat est réparti entre le CPA 65 (2,9%), le CPA 55 (1%) et le CPJ 65 (0,2%).

La BID sort un ouvrage pour faciliter les échanges

En marge d’un évènement organisé en partenariat avec l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), et à l’occasion de la journée internationale de la Coopération Sud-Sud, le Hub Régional de la Banque Islamique de Développement (BID) à Rabat vient de lancer une nouvelle publication intitulée : “Le Reverse Linkage: Développement à travers la Coopération Sud-Sud”. Pour rappel, en vertu du mandat que lui confère son statut d’Institution de développement émanant des pays du Sud, la BID s’est engagée dans une dynamique visant la création d’un cadre de coopération Sud-Sud, axé sur la facilitation du partage d’expériences et le transfert d’expertise entre un pays membre qui dispose d’une savoir-faire avéré ou un avantage comparatif dans un ou plusieurs domaines d’excellence, et un pays partenaire soucieux d’aborder des contraintes de développement au cœur de ses priorités stratégiques. C’est la Genèse d’une approche dénommée ‘Reverse Linkage’ (ou Partenariat à Flux Inversés) axé sur de la promotion et le renforcement de la coopération et la massification de l’intégration régionale entre les pays membres de la BID. C’est dans cet esprit que la BID a sorti cette publication de 144 pages sur la coopération Sud-Sud au service du Développement. Cette publication décrit l’évolution du programme de coopération technique et les divers mécanismes et outils que la BID a développés dans le sillage de son écosystème. La publication présente également des cas concrets de la façon dont cette nouvelle initiative ‘Reverse Linkage’, insufflée par la Banque, fait la différence sur le terrain. En outre, la publication incorpore les contributions de 30 partenaires, mettant en exergue leur coopération avec la BID, au même titre que leurs efforts favorisant la promotion et la massification de la Coopération Triangulaire Sud-Sud parmi les parties-prenantes.

Perspectives med