JOURNÉE MONDIALE DE L’HABITAT : UNE MEILLEURE GESTION DES DÉCHETS SOLIDES, POUR DES VILLES PROPRES ET INTELLIGENTES

Dans de nombreuses villes de par le monde, les conséquences de l’urbanisation se font déjà sentir (six personnes sur dix résideront dans les zones urbaines à travers le monde d’ici 2030), entre manque de logement décent et développement exponentiel des bidonvilles, infrastructures insuffisantes ou obsolètes, criminalité, et problèmes de pollution et de santé.

Instituée le premier lundi du mois d’octobre de chaque année par l’Assemblée générale des Nations-Unies depuis 1985, la journée mondiale de l’Habitat est célébrée avec pour objectif de mener la réflexion sur l’importance d’une planification et d’un aménagement urbains efficace, afin de garantir à tout un chacun le droit fondamental à un logement décent.

Cette journée, qui consiste également à promouvoir des politiques de développement urbain durable garantissant un logement convenable pour tous, porte, cette année, sur le thème de la gestion municipale des déchets solides, en vue de mettre en place des “villes propres et intelligentes”.

En effet, les objectifs de développement durable (ODD), l’accord de Paris et le nouvel agenda urbain, abordent la question de la gestion des déchets solides. L’intérêt de l’ODD 11 étant de réduire l’impact environnemental négatif des villes par habitant, notamment en accordant une attention particulière à la qualité de l’air et à la gestion des déchets.

L’ODD 12 vise entre autres, la gestion écologique rationnelle de tous les déchets par la prévention, la réduction, le recyclage, la réutilisation et la réduction des déchets alimentaires, compte tenu de l’accroissement de la quantité de déchets produite par chaque personne dans le monde.

Avec une population de plus de 33,8 millions d’habitants et un taux d’urbanisation de 60 %, le Maroc n’échappe pas à cette croissance de la quantité de déchets produite qui devrait atteindre 6,2 millions de tonnes de déchets ménagers en milieu urbain en 2020.

leseco.ma