BTP : Un nouveau contrat-programme signé au Maroc

Le 2ème contrat-programme entre le gouvernement et les professionnels du secteur du Bâtiment et des travaux public (BTP), qui décline la stratégie nationale pour le développement de l’ingénierie et de l’entreprise publique de BTP, a été signé, lundi à Al Hoceima, dans le cadre du 10e Congrès national de la Route.

S’étalant sur la période 2018-2022, le contrat-programme , qui se décline en 10 contrats d’application, a été signé, du côté du gouvernement, par neuf départements ministériels et, du côté des professionnels, par la Fédération nationale du Bâtiment et Travaux Publics (FNBTP) et la Fédération marocaine du conseil et de l’ingénierie (FMCI).

Les départements signataires sont le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Politique de la ville, et le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

Il s’agit également du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, du ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable et du ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle.

Le 10 contrats d’application couvrent les principales orientations stratégiques de développement du secteur de BTP. Ils s’adossent sur la vision relative au développement à moyen terme de l’ingénierie et des entreprises de BTP, basée sur un partenariat durable entre les entreprises de l’Etat.

Dans une déclaration à l’issue de la cérémonie de signature, El Mouloudi Benhamane, président de la FNBTP a noté que les contrats visent à développer le secteur du BTP et à améliorer encore plus les relations entre les entrepreneurs et l’Etat, soulignant l’impératif d’aller de l’avant dans la mise à niveau du secteur pour une contribution plus accrue au marché de l’emploi.

Benhamane a fait remarquer que le secteur du BTP compte plus d’un millions de postes d’emploi, crée annuellement près de 60 000 postes, et représente environ 6% du PIB du Maroc.

De son côté, le président de la FMCI a assuré que la Fédération, qui compte parmi ses adhérents quelque 280 cabinets d’étude et d’expertise éparpillés dans tout le territoire national, est bien placée pour savoir les particularités de chaque région du Royaume, se réjouissant que la signature de ce contrat-programme vient couronner plus de cinq ans de travail ardu.

Ce contrat-programme vient également concrétiser la stratégie nationale de développement de l’ingénierie et de l’entreprise de BTP, qui vise à mettre à niveau le secteur en offrant un environnement adéquat, et développer l’excellence de ce secteur et son rayonnement à l’international.

Placé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, le 10ème Congrès national de la Route réunit, jusqu’au 26 septembre, près de 700 participants, dont plusieurs représentants du gouvernement, ainsi que des ministres représentants les gouvernements du Niger, de la Guinée Équatoriale et du Ghana.

Infomédiaire