L’immobilier industriel ne connaît pas la crise

Le marché de l’immobilier industriel connaît une croissance à deux chiffres, tirée par la forte demande des entreprises étrangères et des multinationales.

Le marché de l’immobilier industriel, foncier ou du bâtiment prêt à l’emploi, destiné aux entreprises étrangères et multinationales dans les zones dédiées comme Kénitra et Tanger, enregistre une croissance à deux chiffres, rapporte La Vie Eco dans sa livraison en kiosque ce vendredi 20 juillet. Toutefois, il y a lieu de nuancer: l’offre ne correspond pas à la demande, et ce dans plusieurs villes du royaume. Ce qui pousse bon nombre d’industriels à se tourner vers les parcs industriels, qui offrent des conditions optimales à leurs activités.

La Vie Eco souligne que ces industriels optent souvent pour des bâtiments clé en main, plutôt que pour des parcelles de terrain à construire, et qu’ils préfèrent aussi la location à l’acquisition. Cependant, il est à noter que la plupart des bâtiments (80%) sont plutôt disponibles sur le créneau de la vente, alors que la demande s’accentue en faveur de la location (80% des demandes). Le journal indique aussi qu’il s’agit souvent de bâtiments monovalents et en étages, alors même que ce sont les polyvalents, en rez-de-chaussée, qui sont les plus prisés.

On apprend aussi que les industriels préfèrent les parcs proches d’un échangeur autoroutier ou du nœud autoroutier A5-A7 et, si possible, à moins de 20 km de la zone urbaine de Casablanca. Il faut également le parc industriel soit à proximité d’une zone résidentielle, de sorte à ne pas trop se casser la tête pour la recherche de main-d’œuvre.

Kiosque360