Immobilier : La situation du marché marocain

La Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des finances, vient de publier sa dernière note sur le marché immobilier au Maroc. Ainsi, pour ce qui est du financement des opérations immobilières, l’encours des crédits alloués au secteur a progressé de de 3,5% à fin avril 2018, après +3,9% un an auparavant, relève la DEPF.

Cette évolution est attribuable à la bonne tenue des crédits accordés à l’habitat de 3,4% et à l’augmentation de ceux attribués à la promotion immobilière de 3%, explique la DEPF. Sur un autre plan, le volume des transactions enregistrées dans le secteur immobilier s’est accru de 1,5% au cours du 1er trimestre 2018, rappelle la même source.

Ce résultat provient de l’accroissement des ventes des terrains de 16,1% et de celui des actifs à usage professionnel de 6,2%, allégé par le retrait des ventes des biens résidentiels de 3%, ajoute-t-on.

Infomediaire.