L’IMMOBILIER EN ESPAGNE AIGUISE L’APPÉTIT DES MAROCAINS

Le nombre de ressortissants marocains qui acquièrent des biens immobiliers dans la péninsule ibérique ne cesse d’augmenter. Sur ce segment, les Marocains se présentent comme de sérieux concurrents aux Européens et aux Chinois.

Le secteur immobilier en Espagne séduit de plus en plus les ressortissants marocains. Depuis 2008, année de la crise financière qui a secoué ce secteur, ils sont de plus en plus nombreux à acquérir des biens immobiliers, tous concepts confondus, dans la péninsule ibérique.

Selon le dernier rapport de l’Office de l’enregistrement de la propriété en Espagne, les Marocains détiennent 4.6% des parts du marché avant les Allemands (4%), rapporte le quotidien Akhbar Al Youm dans son édition du week-end des 28 et 29 avril. En comparaison avec d’autres nationalités européennes et asiatiques, les ressortissants marocains arrivent juste derrière les Roumains (11.6%), les Britanniques (9.3%), les Chinois (8.4%), les Italiens (5.8%), les Français (4.6%).

Les données du même rapport ont révélé que la communauté marocaine est fortement concentrée dans les régions de Madrid, d’Andalousie, de Catalogne et de Valence. Les zones touristiques attirent également les investisseurs marocains, en raison notamment de l’attractivité des plages.

Pour ce qui est des lois régissant le secteur de l’immobilier en Espagne, le quotidien précise que l’acquéreur du bien immobilier ne devient définitivement propriétaire qu’après avoir remboursé la totalité des dettes contractées auprès des banques espagnoles pour financer la transaction immobilière. Les sources du quotidien font remarquer que ce sont surtout les Marocains nantis et les immigrés qui ont acquis des biens immobiliers en Espagne depuis 2008, après la chute des prix qu’a provoquée la crise économique et financière.

le360.ma