Pour lutter contre l’habitat illégal : Khalid Safir réactive l’arme spatiale

Le wali directeur général des collectivités locales (DGCL), Khalid Safir, a décidé de réactiver sérieusement un ancien dispositif pour la surveillance et le suivi de l’évolution de l’habitat clandestin, constructions illégales et bidonvilles.

M. Safir a ainsi adressé à tous les walis et gouverneurs, le 19 mars, une note circulaire où il leur demande de soumettre dans les plus brefs délais à la DGCL des cartes actualisées de leur périmètre d’action et plus particulièrement des zones sensibles où se développent les constructions illégales. Ces cartes serviront au Centre royal de télédétection spatiale (CRTS) pour produire des photos satellites avec des zooms sur les zones dites sensibles.

Le CRTS fournira, d’ailleurs, une fois par trimestre des photos actualisées pour permettre aux walis et gouverneurs de suivre l’évolution de l’urbanisme et surtout de détecter à temps les nouvelles poches d’habitat illégal et de bidonvilles. Et pour pouvoir exploiter convenablement les photos satellites, des fonctionnaires des wilayas et préfectures suivront des formations assurées par les équipes du CRTS.

Pour rappel, c’est en mars 2010 que l’administration territoriale et le ministère de l’intérieur avaient tenté pour la première fois d’utiliser les photos satellites pour le suivi de l’habitat illégal.

Aujourdhui.ma