La FNPI demande la suppression de la taxe sur les terrains non bâtis pour les promoteurs

Les promoteurs immobiliers continuent de dénoncer la taxe sur les terrains non bâtis qui plombe particulièrement la trésorerie et la rentabilité de ceux dont la réserve foncière est constituée de milliers d’hectares.

Dans l’espoir de modifier les dispositions de cette taxe, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) compte adresser dans les jours à venir une demande au ministère de l’habitat, dans laquelle ils exigent sa suppression pour les promoteurs professionnels qui acquièrent des terrains dans le but de construire ou de lotir. Pour eux, la taxe ne devrait être appliquée que si le détenteur du terrain procède à sa vente, dans un but spéculatif, avec des majorations et pénalités. «Aucune société opérant dans n’importe quel secteur d’activité ne supporte une taxe sur ses stocks», martèle Taoufik Kamil, président de la FNPI.

lavieeco.com