Al Omrane recourt au financement green et social: La holding dresse un bilan positif de ses réalisations au titre de l’année 2017

L’analyse des premiers chiffres concernant les réalisations d’Al Omrane au titre de l’année 2017 confirme une dynamique positive au niveau des différents indicateurs de la holding spécialisée dans l’aménagement et l’habitat au Maroc.

C’est ce qui ressort du Conseil de surveillance de l’opérateur public tenu récemment sous la présidence de Saâd Eddine El Othmani, chef du gouvernement et la vice-présidence du ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri.

En effet, en dépit du contexte particulier que continue à connaitre le secteur, le président du Directoire du groupe, Badre Kanouni, a estimé que les chiffres de l’année écoulée sont d’un niveau encourageant.

C’est ainsi qu’au terme de l’exercice 2017, les réalisations du groupe se sont traduites par un chiffre d’affaires qui devrait se situer à plus de 5 milliards de dirhams.

Durant cette même année, l’entreprise a mobilisé un investissement de plus de 5,2 milliards de dirhams qui a permis de mettre en chantier 18.896 unités et de finaliser la construction de 22.658 unités. Ce qui représente une hausse respectivement de 5% et 13% par rapport à l’année précédente.

En ce qui concerne les activités de restructuration urbaine, le top management du groupe a indiqué que « les travaux de mise à niveau urbaine ont profité à 123.966 familles dont les unités ont été achevées et à 132.493 familles dont les unités ont été mises en chantier ».

A noter qu’au cours de ce Conseil, le groupe a annoncé avoir reçu le feu vert pour le lancement d’un emprunt obligataire, faisant ainsi d’Al Omrane le premier opérateur public à procéder à un financement green et social.
« Cette décision vise à accompagner le groupe à travers la mise en place d’un financement adéquat pour ses projets futurs s’inscrivant dans la durabilité et la responsabilité sociétale et ce en vue d’asseoir sa vocation d’entreprise à fort impact socio-économique », a indiqué l’entreprise soulignant qu’elle procédera ainsi à l’émission de Green Bonds (obligations vertes) d’un montant pouvant atteindre 1 milliard de dirhams.

Selon les explications du top management de l’entreprise, le montant levé au titre de cette émission obligataire sera destiné au financement des projets à impact économique, social et environnemental positif.

Outre cette annonce importante, l’opérateur public est également revenu sur le bilan des dix années d’existence qualifié de « positif ». L’occasion pour son président de saluer les réalisations entreprises par le groupe durant cette décennie et de rappeler l’apport de l’expertise de l’institution qui capitalise sur plus de 40 ans d’expérience.
Une décennie marquée par un investissement cumulé de 72,5 milliards de dirhams et la réalisation de 465.000 unités de logement, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Une évolution qui contribuerait « à permettre à 1,5 million d’habitants de ne plus vivre dans les bidonvilles et à 5 millions de bénéficier de la restructuration de leurs quartiers », a-t-il soutenu de même source.

Présentant ses perspectives pour l’année 2018, le groupe Al Omrane a affirmé qu’« il continue de développer sa production dans une approche saine et utile ». Comptant sur une mobilisation d’un investissement de 5,7 milliards de dirhams, l’entreprise a indiqué qu’elle mettra cette année en chantier 22.000 nouvelles unités de logement et achèvera 24.000 unités.

Soulignons qu’au terme des travaux de cette session, à laquelle ont également pris part le reste des membres du Conseil de surveillance et les représentants des départements concernés, le Conseil de surveillance a validé la Stratégie et le Plan d’action de l’année 2018.

Signalons que ladite session a connu également la participation de deux autres membres du gouvernement : Fatna Lkhiyel, secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat auprès du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.

www.libe.ma