IMMOBILIER: DES CONSTRUCTIONS EN HAUTEUR POUR DOPER LE MARCHÉ

Pour relancer le marché du logement destiné à la classe moyenne, le gouvernement envisage d’autoriser la construction d’immeubles en hauteur. L’adoption d’une telle mesure sera une victoire pour les professionnels, qui plaident pour sa mise en place depuis plusieurs années.

Dans son édition du 27 février, Aujourd’hui Le Maroc rapporte que le gouvernement est sur le point d’autoriser la construction d’immeubles de plus de 10 étages, et ce pour doper le marché du logement destiné à la classe moyenne. C’est du moins ce que les professionnels ont retenu d’une récente réunion avec le nouveau ministre de tutelle, Abdelahad El Fassi.

Les opérateurs ont d’ailleurs été invités à fournir un mémorandum. En attendant, plusieurs pistes de relance sont à l’étude.

Le quotidien note que, depuis le lancement du logement pour la classe moyenne par la loi de Finances 2013, le dispositif n’a pas réussi à séduire, soulignant que les mises en chantiers sont restées en-deçà des objectifs.

Aujourd’hui, les parties prenantes n’ont plus vraiment le choix, le marché de l’immobilier ayant du mal à sortir de sa léthargie. Le gouvernement espère donc lui donner un nouvel élan en proposant à la classe moyenne des produits adaptés à ses attentes. Cependant, il n’est pas disposé à faire plus de cadeaux fiscaux pour doper ce marché.

Pour rappel, l’indice 2017 des actifs immobiliers de Bank Al-Maghrib montre que les transactions immobilières ont enregistré un repli de 7,6%, après une hausse de 8,4% en 2016. Les ventes des biens résidentiels ont chuté de 8,7%. De même, la commercialisation des terrains a accusé une baisse.

le360.ma